La Prophétie Des Clans


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Nos partenaires  

Partagez | 
 

 Deux Chefs --PV Nox--

Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile de Lune
Admine folle & sadique Shady/ Chef du Clan de l'Ombre
avatar

Messages : 1177
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 22
Localisation : Là où je veux être, avec la personne que j'aime, et ça me suffit.

Feuille de personnage
Relations:
Objectifs:

MessageSujet: Deux Chefs --PV Nox--   Jeu 18 Fév - 18:13

||Désolée du retard... bon, le RP est space, tu verras, j'ai été prise d'une... inspiration, je dirais...||

Étoile de Lune renifla férocement et avec colère l'air ambiant. Elle détestait être dans cette situation-ci, la situation du chassé et non du chasseur. Après tout, à quoi servait d'être chef, d'avoir neuf vies et d'être la meilleure si on finissait toujours par se faire avoir? Cela faisait d'ailleurs longtemps qu'elle n'avait pas été traquée de cette manière. Ses poursuivants devaient être trois ou quatre au moins, de la même famille à en juger leurs effluves proches et presque indiscernables les unes des autres, et il y avait parmi eux au moins une femelle; cela faisait environ une heure qu'ils étaient à la poursuite de la jeune chef, sans jamais se montrer, restant cachés dans les fourrées, attendant patiemment qu'elle meure d'épuisement. Les Chiens étaient vraiment des êtres retords. Si ils voulaient que l'Ombrienne se fatigue, ils allaient devoir attendre très longtemps, car elle était endurante et n'avait aucune envie d'expirer. Pourtant, elle devait le reconnaitre, elle commençait à faiblir.

Les bêtes qui la traquaient avec tant d'envie avaient une stratégie sans faille: ils avaient placé la moitié de la Meute d'un côté, de sorte que la féline ne puisse battre retraite vers son Camp; le reste des chasseurs avaient tout simplement couru vers elle et l'avaient entrainé vers les Hautes Pierres. Elle était coincée et elle s'éloignait de ses Terres.

C'était de sa faute, ça, oui. Elle n'aurait pas du assassiner ce vieux canin qui trainait près de ses Territoires, déclarant ainsi ouvertement la guerre à la Meute, mais Étoile de Lune n'avait pas pu faire autrement: le Clan avant tout, même avant sa propre sécurité. Et puis elle devait protéger à tout prix ses petites.

Ce qui l'avait poussé à sortir de ses frontières était le simple fait qu'elle pensait pouvoir tuer sans problèmes l'animal qui s'était introduit chez elle et qui lui avait volé des proies, les proies qu'elle venait d'enterrer. Bien sur, encore un coup des Chiens, mais sur le coup, la colère lui était montée au museau et elle n'avait vu que du feu, n'écoutant pas son instinct et ne prenant pas ses précautions. Elle avait chassé l'animal jusqu'à ce qu'elle arrive au bord de chez les Venteux; d'à partir de cet endroit, elle avait commencé à se sentir elle-même prise comme une proie. Elle avait tout de même continué, droit devant, se disant qu'elle fausserait compagnie à ses poursuivants au raccourcis qu'elle connaissait. Mais là, surprise, l'Ombrienne avait failli tomber nez à nez avec une des bêtes de la Meute. Bien sur, elle avait commencé à vouloir faire demi-tour, mais s'était vite aperçu qu'elle n'y arriverait pas et qu'elle était bel et bien tombée dans un piège, le pire des pièges, comme une débutante, comme une apprentie. Et encore, Nuage de Rubis aurait fait mieux qu'elle. Il n'aurait pas été aussi imprudent. Et elle qui lui répétait inlassablement qu'il fallait faire preuve de prudence, qu'il fallait utiliser son cerveau, qu'il fallait faire selon son instinct et ne pas laisser ses sentiments prendre le dessus... bien sur, elle faisait exactement l'inverse.

"C'est ça, rigole bien."

Étoile de Lune rageait. Son cerveau bouillonnait, il était en ébullition: que devait-elle faire à présent? Essayer coute que coute d'affronter les Chiens, continuer de courir et mourir d'épuisement ou encore essayer de trouver de quoi les détourner? Pour cela, il lui fallait quelqu'un, un autre chat... il lui fallait trouver un complice, et vite. Elle devait faire une diversion.

La meneuse trouva un plan pour réussir à s'éloigner de ses poursuivants, un plan tout simplement parfait; seul point noir: elle devait trouver quelqu'un. N'importe qui ferait l'affaire. Elle perdrait une vie très certainement. A moins que...

Un éclair de lucidité traversa l'esprit de la féline noire. Elle était tout simplement terrifiée, tremblante de colère et de peur. Elle ressentait ce que ressentait une proie. Elle savait ce que c'était à présent. Elle comprenait: elle était seule. Il n'y avait plus qu'une seule chance d'échapper aux Chiens: s'enfuir au coeur de la Pierre de Lune, l'endroit où elle avait reçu ses neuf vies, où elle était devenue Chef, l'endroit où reposaient ses ancêtres... et ceux des autres Clans. Il fallait y croire. Il fallait se convaincre que le Clan des Étoiles avait quelconque puissance et empêche les canins de rentrer à l'intérieur de la mystérieuse grotte où se passaient des choses obscures et peu explicables... Oui, il fallait l'espérer très fort.

Étoile de Lune s'arrêta encore une fois. Elle huma encore l'air ambiant et capta les odeurs. Les Chiens s'étaient encore rapprochés; cette fois, elle discerna parfaitement l'odeur de trois mâles et d'une femelle. Elle réussit à savoir, vu le bruit qu'ils faisaient, qu'ils étaient à la fois rapides et endurants. Des élites. Des chasseurs. Tout était prévu pour qu'elle souffre et qu'elle angoisse. Elle avait faillit tomber dans le piège une fois, mais ça ne se reproduirait pas: elle reprenait ses esprits et se calmait, réfléchissant de nouveau normalement. Elle avait faillit paniquer. Ses poursuivants s'amusaient énormément, pensant la faire flipper, pensant que ses entrailles se tordaient de peur. Ils se cachaient mais étaient tout près d'elle, à mois de cinq mètres. Et eux étaient en pleine forme, ce qui n'était pas son cas. Seuls points positifs: elle savait quoi faire et était en pleine prise de conscience.

La chatte noire respira deux grands coups, notant avec satisfaction que les Chiens avaient ralenti l'allure en l'entendant s'arrêter: ils ne savaient pas ce qu'elle voulait faire ni où elle voulait aller. Elle avait les idées claires et se sentait mieux; elle reprit sa course, sans trop accélérer pour laissait penser qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire pour semer ses poursuivants, mais avec une vitesse assez soutenue pour qu'elle puisse aller plus vite qu'eux et pénétrer dans la caverne avant eux.

Sa course se passa remarquablement bien. Elle fit semblant de s'affoler, de s'arrêter, d'hésiter puis de reprendre, de renifler encore une fois l'air, d'écouter la distance qui la séparait des animaux. Parfait, ils ne se doutaient de rien. Qui étaient les plus imbéciles, au fond? Qui allait se faire avoir?

Étoile de Lune vit enfin l'entrée de la grotte se dessiner dans le paysage fait de pierres. Un soupir de soulagement lui échappa malgré le contrôle qu'elle était censée exercer sur elle-même, mais elle ne fit rien pour l'empêcher de sortir: elle était vraiment stressée. Au prix d'un gros, effort, la meneuse ne regarda pas en arrière pour voir où se trouvaient ses ennemis, à présent; elle dut immobiliser sa tête et bander sa volonté afin d'y arriver.

Elle se rapprochait de plus en plus, le souffle court, les pattes douloureuses et le coeur battant à tout allure, quand elle entendit les bruits de course se précipiter derrière elle. La Meute avait enfin compris. Et elle n'avait à présent qu'une infime chance de leur échapper . Il fallait qu'elle compte sur sa rapidité, en espérant que cela suffise. Mais elle était exténuée et ses poursuivants étaient relativement rapides.

L'Ombrienne avait pour réputation de courir à la vitesse d'une flèche; c'était maintenant qu'elle allait vérifier si c'était vrai ou non. Les Chiens gagnaient du terrain, elle l'entendait derrière elle. Alors elle s'arrêta une seconde, se concentra, prit un appui sur ses pattes arrières qu'elle fléchit à tel point que ses rotules touchaient presque le sol. La queue levée, afin que celle-ci ne lui fouette pas les flancs quand elle piquerait son sprint, Étoile de Lune démarra. Elle prit d'abord une allure vive mais pas brillante par la rapidité, puis accéléra d'un coup, faisant rugir de rage et de douleurs os et muscles. Elle courut comme elle n'avait jamais courut. Pourtant, juste dans son dos, elle sentit le souffle chaud d'un des mâles...

Puis -miracle-, elle trouva une dernière force, celle de bondir. Plus haut et plus loin qu'elle n'avait jamais sauté. C'était à cause de sa taille de chatonne qu'elle n'allait pas bien dans les hauteurs. Mais cette fois, elle se surpassa, sous l'effet de la terreur peut-être et aussi de l'adrénaline.

Elle atterrit à l'entrée même de la grotte de la Pierre de Lune; sans réfléchir et sans demander au Clan des Étoiles de la pardonner de sa visite imprévue, elle s'engouffra dans le long tunnel noir, totalement privé de lumière -l'endroit idéal pour elle... Elle entendit avec satisfaction que les canins, eux, n'avaient pas réussi à y pénétrer.

Enfin. Son plan avait marché.

Étoile de Lune s'écroula devant l'énorme bloc rocheux. La lune n'étant pas levée, il ne brillait pas, mais elle pouvait le sentir à son contact glacial. Elle s'endormit instantanément.

***

Étoile de Lune rêva d'un tas de choses plus étranges les unes que les autres. Elle voyait des bouts de son passé, des êtres chers qu'elle avait perdu, et puis, dans tout ce fouillis, certainement des passages de son futur... dont elle n'arriva pas à se souvenir. Elle aurait pu essayer de les interpréter, elle qui avait été apprentie guérisseuse, mais elle ne se rappela que des choses absurdes comme des poissons et des flammes, ainsi que des loups...

Lorsque la jeune Chef ouvrit les yeux, elle ne savait pas exactement l'heure qu'il était, ni si elle pouvait sortir, à présent; elle eut juste la surprise -et l'horreur- de constater qu'au dessus d'elle se tenait une silhouette sombre, une silhouette qui ne lui étai pas inconnue et qui sentait le Tonnerre à plein nez...

||A toi de trouver pourquoi t'es là...||

______________________________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Chefs --PV Nox--   Dim 4 Juil - 22:07

[UP, prévenez s'il faut locker]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Chefs --PV Nox--   Mar 27 Juil - 18:09

[Pas de réponses donc je lock. Si vous voulez récupérer le sujet, MP-moi !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Chefs --PV Nox--   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Chefs --PV Nox--
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Au temps où nos Chefs d'État ne quémandaient pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie Des Clans :: .:Terres Libres:. :: .:La Pierre de Lune:.-
Sauter vers: